Pierre-Alain Goualch

Pianiste, compositeur, arrangeur et enseignant.

Genre : Jazz, improvisation

Il commence le piano à l’âge de 7 ans à l’école.
Après 5 années d’étude de la musique classique, sa rencontre avec le père de Michel Petruncciani, Tony Petruncciani, le fait plonger dans le Jazz, il est alors agé de 12 ans.

Dès 15 ans, il commence à se produire en duo avec son professeur Tony Petruccianni. Très vite il est sollicité par des groupes et participe à de nombreux Festivals du Sud de la France aux côtés de jazzmen confirmés (Bob GARCIA, Bruno ZIARELLI, Philippe LE VAN, Thomas BRAMERIE, Bernard CAMOIN, Pierre SIM).

A 18 ans lorsqu’il intègre l’équipe pédagogique du Centre Musical et Créatif de Nancy pour y enseigner l’harmonie, l’improvisation.
Il y partage sa connaissance du Jazz et des musiques latines.

Il se produit régulièrement en Allemagne, Luxembourg, Tchéquie avec de nombreux groupes dont les Briegel Bros.
Band (Jazz Fusion), AMETYS de Diego IMBERT (Jazz Fusion), Dalia NEGRA Quintet (Latin Jazz) et son propre trio avec Diego IMBERT à la basse et Franck AGULHON à la batterie (Jazz Fusion).

Durant ces années on peut l’entendre avec John PATTITUCCI ou Bunny BRUNEL lors de leurs Master Class au CMCN.

En février 1995, alors âgé de 22 ans il obtient le premier prix de la compétition internationale de piano Jazz de Toulon présidée par K. BARRON, T. FLANAGAN, D. PEREZ, ce qui lui vaut des articles dans Down Beat (USA) et Jazz Hot (France).

Trois mois plus tard son trio est lauréat du concours international de jazz de la défense.
On peut l’entendre en première partie de Mc COY TYNER, Michael BRECKER, Winton MARSALIS, Toots THIELMANS, Benny GOLSON, Ahmad JAMAL, George COLEMAN, Walace RONEY, Gilberto GIL, Daniel HUMAIR, Jean-François JENNY-CLARK.

En Mai 1996, il participe au Festival de printemps de la ville de Luxembourg avec un septet composé de 4 trompettistes et section rythmique, comprenant Claudio RODITI (Brasil/USA), John ALLMARK (UK/USA), Joe GIORGIANNI (USA), Ernie HAMMES (Lux), Jean-Louis RASSINFOSSE (Bel).

La même année on peut l’entendre aux côtés de DJ Dee Nasty dans le festival AFRICOLOR.

En 1997, son premier album en leader,  » Voici ma Main « , sort en Europe et reçoit un accueil unanime (EMD9701 dist Disques DOM) :
3 étoiles JAZZMAN, Sélection du Mois JAZZHOT.

Il participe à de nombreuses émissions de radio pour France Inter et France Musique qui retransmettent ses concerts et l’invitent à la maison de la radio.

Martial SOLAL, appréciant particulièrement son travail en trio l’invite pour son émission sur France Musique.

Son parcours a d’ailleurs été couronné par JAZZMAN dans son numéro spécial « Nouveaux Talents » (Avril 97) où il est classé dans les 35 pianistes internationaux les plus prometteurs du moment.

En juin 98, il est invité par le Chet ATKINS  » Musicians Days  » of NASHVILLE -TENNESSE au sein du quintet de Ernie HAMMES.

La même année on a pu l’entendre entre autre aux côtés des trompettistes New Yorkais Lew SOLOFF et Ted CURSON.

En juin 99 la chaîne de télévision hollandaise VPRO l’invite pour son émission MOONDIVE à participer avec une douzaine de musiciens d’horizons différents (ayant travaillé avec Massive Attack, Bjork, Susan VEGA, Peter GABRIEL).

Autre expérience dirigée par Hector ZAZOU consistant en 6 jours de répétitions filmés, suivis d’un grand concert à Amsterdam retransmis par la télévision, la radio et Internet.

Trois mois plus tard il rencontre le batteur André CECCARELLI avec lequel il se produit en trio aux côtés de Remy VIGNOLO.

La magie de cette rencontre les pousse tous trois à se donner rendez-vous pour un projet ambitieux d’hommage à Serge GAINSBOURG pour le deuxième trimestre 2000.

L’année 2000, débute avec un album enregistré à New York pour le trompettiste « Ernie HAMMES » sous la direction artistique de Lew SOLOFF au Studio «  Clinton Record « .
Cette séance est pour Pierre-Alain l’occasion de retrouver la section rythmique qu’il formait avec Diego IMBERT et Franck AGULHON.
Mais aussi de pouvoir jouer aux cotés de ( Bob MINTZER, Lew SOLLOFF, Ernie HAMMES, Pierrick PEDRON et Franck SPANIOL ).

Il termine la même année son album  » The Piano, Inside And Outside « , un projet mêlant sons acoustiques de piano préparé et techniques avancées de traitement numérique.

Il réalise et arrange l’album de la chanteuse Aurélia O’Leary et co-produit le premier album du bassiste Daniel YVINEC :
«  Recycling The Future  » dont il co-signe une partie des compositions.

On peut l’entendre sur un maxi du groupe Kalk (Deep House) label BRIF Record et l’album du producteur-compositeur SNOOZE pour CRAMMED RECORD.

Au mois de Mars 2000, il est choisi par le Ministère de la Culture pour participer au jury du 1er C.A de Musiques Actuelles.

Il enchaîne les enregistrements de l’album hommage à Serge GAINSBOURG et prépare le deuxième album de son trio ou plutôt TRYO, pour le label EMD (dist. Disques DOM).

Cette année est pour lui la confirmation de son intérêt pour les musiques électroniques avec la réalisation de trois albums :

  • Trip Hop,
  • un maxi de Deep House
  • album d’Hector ZAZOU.

Le tout en se confortant comme une des révélations du Jazz Français avec un album aux côtés de Bob MINTZER et Lew SOLLOFF.
Un album en trio avec Rémi VIGNOLO et André CECCARELLI.
 Deux album avec Valérie GRASCHAIRE en duo et le 2è avec opus son  » TRYO « .

2002 – Nomination aux Victoires du Jazz et aux Django d’Or catégorie nouveau talent.

En 1999 il devient responsable du département Jazz de la Music Academy de Nancy ou il enseigne également le piano et la Musique Assistée par Ordinateur.

Langue pratiquée : anglais

Informatique : maîtrise de Sibelius (logiciel de notation musicale)