Sonia Cat-Berro

Instruments et pratiques : Piano, clarinette, chorale, solfège et danse.

Etudes : En 1994, l’année de ses 21 ans, est celle où tout bascule : elle quitte ses études en Licence d’Histoire, où elle s’ennuie en fait depuis longtemps, et rejoint la musique qui la fait vibrer depuis toujours. Elle trouve un petit boulot pour se payer les cours au CIM à Paris, la plus ancienne des écoles de jazz en Europe, où elle étudie le chant, le piano, l’harmonie, le jazz vocal, le solfège et l’improvisation.

Genre : Jazz et classique.

Biographie :

« Sonia Cat-Berro est une chanteuse de jazz. Avec cela on dit le sens du swing.
La proximité intime de la phrase et du rythme. Dit aussi son approche du sensuel.
Mais quand bien même on l’aurait dit, on n’aurait pas tout dit. Il faudrait ajouter que si Sonia-Cat Berro a assimilé ce qu’elle doit à celles qui l’ont précédée, elle est aussi une chanteuse de jazz ancrée dans son époque, qui regarde et écoute droit devant elle ce jazz moderne qui se pratique dans les clubs d’aujourd’hui et avec lequel elle crée sa propre esthétique.  La musique qui la nourrit aujourd’hui, est celle qui se situe maintenant, celle du New York de Mark Turner et Kurt Rosenwinkel, de Fly et de Meldhau. Et Sonia Cat-Berro fait assurément partie de cette génération du jazz qui va chercher son inspiration autant chez Joshua Redman que chez les Pink Floyd ou chez les héros de la pop anglaise. Il fallait juste chanter ce jazz-là ».

Jean-Marc Gélin, Des Nouvelles du Jazz.

Elevée à la musique et au jazz de Monk, Mingus, et Ella Fitzgerald dès le biberon grâce à la discothèque parfaite d’un père mélomane, et après une enfance jalonnée de cours de piano, de danse, de théâtre et de chorale, Sonia Cat-Berro rejoint des études de lettres et d’histoire à la Sorbonne. Etudes qu’elle abandonne en pleins partiels pour rentrer au CIM, la plus ancienne des écoles de jazz de Paris et rejoindre la passion qui l’anime et la nourrit réellement : le jazz.

Elle y rencontre la future fine fleur du jazz parisien, y étudie le chant, le piano, l’harmonie et développe des qualités musicales reconnues aujourd’hui par ses pairs, qui voient en elle plus qu’une chanteuse qu’on accompagne : une vraie musicienne. L’intimité avec le travail vocal, la recherche sur l’instrument qu’est le corps, ont donné naissance à une musicalité sans faille et une vocalité élégante, solide sans jamais forcer, mélange de naturel, d’authenticité et de sophistication où le maniérisme n’a pas sa place :  un son vrai, un phrasé, une énergie scénique qui font qu’elle ne ressemble à aucune autre.

Depuis, ce sont vingt années passées sur les planches, des centaines de concerts, des rencontres avec des milliers de personnes en festivals (Jazz in Marciac, Jazz à Vannes, Orléans Jazz, Festival d’Enghien, Montlouis-sur-Loire…), avec les parisiens (Duc des Lombards, Sunset-Sunside, Auditorium Saint Germain, Studio de l’Ermitage…), et avec les amateurs de jazz dans clubs et les belles salles des saisons culturelles de toute la France, (Théâtre de Sens, Phénix de Valenciennes, Théâtre de Caen, Théâtre de Meaux, Théâtre d’Etampes…).

En 1999, A Singing Affair, son premier disque de standards, sort sur le label Charlotte Productions, ainsi que le suivant, Keep In touch, en 2003 : un deuxième album qui reflète le fruit de sa collaboration musicale avec le saxophoniste Gilles Barikosky, compositeur des musiques des chansons originales sur lesquelles Sonia écrit les paroles en anglais. En 2011, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi publie son troisième album Toy Balloons, composé aussi en majorité d’originaux qui confirment le talent de sa plume d’auteur, l’originalité de ses partis-pris musicaux, et sa place reconnue dans le panorama du jazz vocal français, que salue la critique. Sa reprise de Still Loving You de Scorpions y est aussi remarquée, dont l’interprétation inspirée et très personnelle révèle sous un nouveau jour la puissance mélodique et émotionnelle de ce tube des années 80. Un duo avec le pianiste Pierre de Bethmann sur le What are you doing the rest of your life de Michel Legrand y rappelle en parallèle la source première de son parcours : la tradition du jazz et des grandes chanteuses mythiques, au phrasé fluide et à la voix riche et vibrante.

Son quatrième album, Lonely Siren, est paru le 9 Mars 2018 sur label SHED MUSIC / In Ouïe Distribution :

« Avec une délicate plume d’auteur anglophone et un talent et une carrière de vocaliste confirmée, Sonia Cat-Berro, s’entoure dans son quatrième album Lonely Siren de la fine fleur du jazz actuel. Elle y dévoile un univers fort et personnel, teinté d’une forme de romantisme moderne, qui fait voyager dans l’intime et qui touche au cœur. Lonely Siren, c’est aussi une voix singulière, généreuse et sans faux-semblants, parfaitement maîtrisée pour aller à l’essentiel, du son aux émotions.

1997-2001 : enseignante de jazz vocal à l’Ecole de Jazz le CIM à Paris

1998-2001 : enseignante de Jazz Vocal, pratique d’ensemble et Formation Musicale à l’Ariam Ile de France

Depuis 1996 : cours individuels en Jazz Vocal et technique vocale.

Depuis 1997 : nombreux ateliers et stages en France pour public d’amateurs, de formateurs ou professeurs des Ecoles (Plan Chant Adiam 95, IUFM de Versailles, Mission Voix Région Nord, Conservatoire de Grigny, Conservatoire de la Celle Saint Cloud, Sommières, Anglet, Marelles, Arpa Toulouse, le Camion Jazz à Caen, Conservatoire de Bayonne…).

Interventions et coaching auprès de chœurs jazz, groupes vocaux (Double Two, Amalgam, Groupe Vocal du Conservatoire de la Celle Saint Cloud, Projets « Chœurs de Jazz » de l’Adiam 78 ..).

Interventions auprès d’enfants : actions pédagogiques en classes primaires dans le 95 (Festival « Jazz au fil de l’Oise »), Projet « Concert Gershwin » avec la Marymount School de Neuilly.

Depuis 2006-2008 : professeur de Jazz Vocal à L’Ecole « Musique et Equilibre »

Depuis 2008-2009 : professeur de Jazz Vocal à l’Ecole Atla à Paris.

En studio, Sonia prête régulièrement sa voix pour la publicité et le cinéma, en particulier avec Philippe Cohen Solal et Christophe Mueller de Gotan Project.