Aloïs Benoit

alois
Instruments : Trombone, trompette et euphonium

Date de naissance : né en 1986, en région Rhône-Alpes

Etudes :  Aloïs Benoit commence ses études musicales au C.N.R. de Lyon (dans la classe de Daniel Chambard) et à l’E.N.M. de Villeurbanne (dans la classe de Christian Delange) où il obtient un D.E.M. de saxhorn (2006) et d’euphonium (2007). Il est également titulaire d’une licence de musicologie de l’Université Lumière-Lyon II (2007)

Genre : Jazz.

Biographie : Alois se découvre une passion pour l’improvisation et débute le jazz au C.N.R. de Lyon (avec Pierre Lafrenaye, Mario Stanchev, Jérôme Regard) puis au C.R.R. de Chambéry avec le trompettiste Pierre Drevet, auprès duquel il manifeste un grand intérêt pour l’arrangement et la composition — passion qu’il développe actuellement en poursuivant ses études dans le département jazz et musiques improvisées du C.N.S.M.D. de Paris avec Riccardo Del Fra, Glenn Ferris, François Théberge et Hervé Sellin.

Mai 2013 : il donne un ciné-concert dans le cadre du cycle « La chair, la mort, et le diable» à l’auditorium du musée d’Orsay, lors duquel il créé — avec le pianiste Yannick Lestra — la musique du film The Mockery (Benjamin Christensen 1927).

2012 : son intérêt pour l’improvisation libre et pour les textures sonores de la musique contemporaine le pousse à rejoindre la classe d’improvisation générative du C.N.S.M.D.P. Il travaille alors avec Vincent Lê Quang et Alexandros Markeas. Il rencontre aussi des musiciens tels que Frédéric Blondy, Garth Knox, le compositeur Guy Reibel et joue Aus den Sieben Tagen une composition de musique intuitive de Karlheinz Stockhausen, au C.N.S.M.D.P. puis au musée du Louvre.

Depuis 2010 : commence le trombone et très vite on le retrouve dans de nombreuses formations avec cet instrument.

Aloïs est musicien permanent des ensembles : The Amazing Keystone Big Band (« Pierre et le loup », création jeune public Jazz à Vienne 2012, disque Harmonia Mundi — Chants du monde 2013 avec la voix de Denis Podalydès), The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, La Clique de Tramassac, The Hit Hat Brass Band et a été membre de l’Orchestre des Jeunes Jazzmen de Bourgogne (O.J.J.B.) — dirigé par Franck Tortiller — de 2009 à 2012.

Il joue aussi dans le groupe Docteur Lester depuis sa création en 2005 (révélation « Suivez le jazz » en 2006), avec lequel il a enregistré trois disques dont l’album No way ! (révélation Jazz-magazine), et créé deux spectacles mêlant musique et théâtre (« Orphée » spectacle jeune public 2010, et « La fille de la fanfare » création à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon 2013). Pour cette saison, Aloïs signe la moitié des arrangements du spectacle « Danse avec Lester » (création pour le festival « Cuivres en Dombes »).

On le retrouve aussi occasionnellement dans l’orchestre de Franck Tortiller (Club de minuit, Jazz à Vienne 2011), ou dans le big band Bigre! — dont il a été membre lors de la saison 2010-2011 — et avec lequel il enregistre le disque Les icebergs aussi… (4 étoiles Jazz-magazine, concert au Théâtre Antique pour Jazz à Vienne 2012). On a pu l’entendre entre autre sur les scènes des festivals de Jazz à Vienne, A Vaulx Jazz, Jazz à Couches, Jazz à Orléans, Chinon en Jazz, Fort en Jazz, Opéra de Lyon, Théâtre du Châtelet ou encore à la Cité de la musique, etc.

Aloïs est aussi professeur de trombone et d’euphonium au conservatoire à rayonnement départemental de la ville du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis).
Aloïs s’investit régulièrement dans l’écriture du répertoire des ensembles dans lesquels il joue. Il a signé des compositions et des arrangements pour Docteur Lester (album Songs 2009, spectacle « Danse avec Lester » 2013) ; pour La Clique de Tramassac (album éponyme 2011) ; pour l’O.J.J.B. (création avec le P.E.S.M. de Dijon 2012) ; pour le Big band du C.N.S.M.D.P. (Cité de la musique 2012, Théâtre du Châtelet 2012, festival de Radio France à Montpellier 2013). Il a aussi écrit et arrangé la musique de l’album Jalouse (2009) de la chanteuse Sérane.

En 2013 il compose Eaux Pâles, Eaux Vives, une pièce pour orchestre symphonique et rythmique de jazz, créée au C.N.S.M.D.P. par l’orchestre du Conservatoire et les élèves du département jazz.

Pour répondre à ses désirs de composition, il crée et dirige le groupe pAn-G — qui réunit dix musiciens majoritairement issus du C.N.S.M.D.P. —, pour lequel il écrit une musique libre et énergique, mêlant le free jazz, le rock et la musique contemporaine.